Accueil - Statquinté

Statquinté
Aller au contenu

 

vendredi : Rouen Mauquenchy (R1) 4ème course - Prix Adalberta Départ 18h00 Attelé - Européenne - Course B (trot) - 41 000€ - 2850m - 14 partants - Sable - corde : à gauche Pour 5 et 6 ans, ayant gagné au moins 45.000 mais pas 166.000. Sont seuls admis à participer à cette épreuve les chevaux n'ayant pas, dans les 12 mois précédant la course, été classés, au trot attelé, 1er, 2ème ou 3ème d'une épreuve de Groupe I ou 1er d'une épreuve de Groupe II.

 

La base :  7 FIDELITY

Les plus cités en 1er par la presse hippique: 7 - 9 - 10 - 4 - 2 - 12 - 3 - 5 - 13
Jeudi 4 juin 2020 - Clairefontaine - rapport

Course 5 (13h50) - Prix de l'Orangerie

Arrivée : 11 - 4 - 14 - 5 - 6 NP15

Quinté désordre avec Cheval de complément (5)

.


Les courses se tiendront uniquement en "zone verte"

Par Agence Tip Le Trot et France Galop viennent de rédiger un communiqué. Le voici : Après avoir obtenu l’autorisation de reprendre les courses le lundi 11 mai, les sociétés-mères ont appris dans la journée qu’un décret gouvernemental précisant les modalités d’ouverture des hippodromes serait publié dans les tout prochains jours. Celui-ci devrait préciser que l’activité des courses hippiques est bien assurée dans les départements situés en zone verte mais pas dans ceux localisés en zone rouge. Les régions en rouge sont l’Ile-de-France, les Hauts-de-France, le Grand-Est et la Bourgogne-Franche-Comté.

Si la reprise des courses se trouve renforcée par ce décret à paraître, les sociétés-mères et la Fédération Nationale des Courses Hippiques regrettent vivement que les hippodromes situés dans les zones rouges ne puissent pas fonctionner comme c’est le cas depuis le 11 mai. Le protocole du huis clos renforcé et toutes les mesures sanitaires ont par ailleurs été scrupuleusement respectés depuis la reprise des compétitions le 11 mai. Des contrôles réguliers ont été effectués et ils n’ont révélé aucun problème.

Les sociétés-mères prennent toutefois acte de cette décision qui encadre les conditions de la reprise des courses hippiques et appliqueront ces nouvelles directives dès jeudi. Certaines préfectures comme Paris ont déjà anticipé la publication du décret en notifiant ce matin à France Galop et LeTrot l’interdiction d’ouvrir leurs hippodromes.

Les équipes travaillent sur des plans de réaménagement du calendrier de mai et de juin et annonceront dans les plus brefs délais où se disputeront les réunions qui étaient prévues en zone rouge. Ce calendrier sera susceptible d’évoluer dès qu’un département rouge passe en vert.

Analyse Quinté!

Le site Statquinté à été refait de façon à être plus lisible et en conformité avec la CNIL ce qui entraine des disfonctionnemt technique qu'il faut résoudre au jour le jour et c'est pour cela que les analyses du quinté, dont vous etes nombreux à me l'avoir réclamé reviendrons d'ici la fin du mois, merci de votre comprehension!


OM : Paris Turf, le groupe de presse détenu par Eyraud, est en dépôt de bilan

Paris Turf, leader français de l'information hippique dont Jacques-Henri Eyraud (par ailleurs président de l'OM) est actionnaire majoritaire, est en cessation de paiement, selon La Lettre A. "JHE" pourrait céder le groupe d'ici fin juin via un "prépack cession".

Pmu : comment se passe la reprise (équidia)

Avec le redémarrage des courses françaises, les paris hippiques ont repris sur le réseau "en dur" du PMU, dans des conditions particulières. Au Quinté+, les enjeux sont en légère hausse entre le 11 et le 12 mai.

Dans les points de vente, ça repart sans la télé

À Luzarches (Val-d'Oise), le bar Le Lutetia est l'un des 13.200 points de vente du PMU en France. Ici, tabac oblige, l'établissement est resté ouvert pendant toute la durée du confinement. Néanmoins, il n'était pas possible de parier sur les courses, l'activité du réseau physique du PMU ayant été mise en sommeil pendant 55 jours. Une situation qui appartient désormais au passé. Depuis ce lundi 11 mai, les parieurs peuvent de nouveau placer des paris "en dur" sur les courses françaises, sans pour autant pouvoir s'attabler et consommer : "Ce n'est pas la même activité que d'habitude mais ça repart quand même, confie le serveur de l'établissement. Nous n'avons bien évidemment pas le droit d'allumer la télé afin qu'il n'y ait pas d'attroupement dans le bar."

Au sol, un marquage indique le chemin et la distanciation physique à respecter afin de valider son ticket. Du côté des parieurs, on s'adapte : "Je joue mes paris et je rentre chez moi", explique l'un d'eux, au sortir du Lutetia. À l'inverse, certains regardent les courses sur leur smartphone, à l'extérieur du point de vente. Histoire de toucher ses gains rapidement et/ou de pouvoir miser sur les épreuves suivantes. Sur L'île de La Réunion, certains points de vente ont également rouvert, comme le confirme ce reportage de nos confrères de Réunion La 1ère :

Des tirelires exceptionnelles !
Tirelires sur les courses Quinté+ tous les samedis et dimanches de mai.

GRATUITÉ DES COURSES SUR EQUIDIA dès ce LUNDI 11 MAI Equidia passe 100% gratuit sur le Digital Vous pouvez accéder à l’ensemble de nos contenus et services gratuitement sur le site Equidia.fr ou sur l’application Equidia Téléchargez l’appli Equidia, Ces services sont accessibles gratuitement sur l’application mobile Equidia, disponible sur l’App store et Google Play, le partenaire incontournable de vos jeux

Bonjour à toutes et tous, content de vous retrouver après cette interruption des courses en France suite à cette pandémie mondiale, en espérant que nous puissions retrouver notre plaisir de jouer (avec modération) meme si nous devons encore attendre pour certains la réouverture des bars PMU , enfin pour notre bien être soyons responsables , solidaires et vigilants bons jeux à tous !

Parier sur Internet : Vous pouvez parier par Internet en ouvrant un compte sur PMU.fr, mais également chez les autres opérateurs de paris hippiques en ligne : Zeturf et Genybet. Vous bénéficierez de bonus offerts (entre 100 et 250 euros en fonction des opérateurs).


Les courses françaises reprennent officiellement lundi 11 mai !

.

Retourner au contenu